Dragées

Le mot dragée vient du grec « tragêma » qui signifie « friandise« . Dès l’Antiquité, les Grecs avaient pour habitude de tremper cette succulente friandise dans des épices et du miel et de les consommer au moment du dessert. Les gourmands !

Du côté Romain, on trouve l’origine latine « condire » qui veut dire « confire » en référence à la pratique des romains de confire les fruits et qui a donné le mot « confiserie.

Offrir des ces friandises à ses invités, signifie vouloir partager ce moment de bonheur et cette journée unique avec des personnes qui leur sont proches et chères. Elle est le symbolise le lien d’amour inconditionnel et éternel qui lie les deux époux.

La légende raconte qu’un jeune homme prénommé Demophon, du retourner à Athène au chevet de son père mourant, alors que son mariage avec la belle princesse Phyllis devait avoir lieu. Avant de partir, il lui promit de revenir à temps pour célébrer leurs noces. Hélas, le jeune homme avait sous estimé le temps de trajet et il ne put revenir à temps pour se marier avec sa princesse car son périple dura trois longs mois. Phyllis, désespérée de ne voir son fiancé revenir se donna la mort. Les Dieux sensibles à cette histoire et à ce couple changèrent Phyllis en amandier. A son retour, Demophon effondré, prit l’amandier dans ses bras. Il sentir à travers l’écorce de l’arbre battre le coeur de Phyllis. Il se mit alors à couvrir l’arbre de baisers et, à chaque endroit où se posaient ses lèvres une fleur jaillit et se transforma en amande. Depuis ce jour, l’amande est considérée comme le fruit des amoureux et la marque de leur amour éternel.

Vous l’aurez compris, la dragée est une histoire d’amour. C’est pourquoi, elle est très prisée par les jeunes couples pour leur mariage d’amour. L’amande est également considérée comme un fruit porte-bonheur et symbole de fécondité car elle met 9 mois à mûrir.